Conseils à nos auteurs

La présentation des manuscrits doit répondre à quelques critères simples, qui ont pour seul but de faciliter le travail du comité de lecture. 

Lorsque vous nous proposez votre manuscrit, l'idéal est d'accompagner votre fichier d'une courte présentation (type d'ouvrage, résumé succinct) qui vont nous permettre de mieux "situer" votre ouvrage. Si vous le souhaitez, vous pouvez y ajouter une brève présentation de l'auteur ainsi qu'une accroche, mais cela n'est pas indispensable. 

Les manuscrits peuvent nous être soumis sous forme papier ou sous la forme d'un fichier informatique. 
Merci d'accompagner vos fichiers papiers d'une enveloppe suffisamment affranchie et libellée à votre adresse si vous souhaitez que nous vous retournions votre ouvrage, dans l'hypothèse où votre manuscrit ne serait pas retenu. 
L'envoi d'un fichier informatique est la forme la plus couramment utilisée, et la plus pratique (cela facilite la diffusion aux membres du comité de lecture). Les manuscrits doivent être enregistrés en PDF (.pdf) ou sous Word (.doc u .docx), à l'exception des autres formats (.odt,..., fichiers WordPad). En effet, les logiciels antipiratage de nos serveurs sont configurés pour ne pas accepter ces formats, qui sont davantage générateurs de bugs. 

Votre manuscrit doit comporter une page de garde qui comporte votre nom (et votre pseudonyme le cas échéant), vos coordonnées (notamment votre adresse mail, qui permet tout de même de vous contacter si votre manuscrit a été mal enregistré), et... le titre de votre livre. Cela peut vous sembler basique, mais environ 10 % des auteurs nous expédient leur manuscrit en omettant l'un de ces éléments. 

L'utilisez pas de caractères trop "fantaisistes" pour rédiger vos manuscrits : cela peut parfois rapidement nuire à une bonne lecture... et très vite lasser les membres du comité de lecture. 
Veillez à soigner votre orthographe, votre grammaire, votre ponctuation, ainsi que les accords de concordance des temps. Rien de plus rédhibitoire qu'un ouvrage truffé de fautes, sauf si le fond de ce livre est réellement exceptionnel (ce qui est rare, et en quel cas il est nécessaire de réécrire l'ouvrage, bien entendu en lien permanent avec l'auteur). 
Pour ce faire, nous ne pouvons que vous conseiller de vous relire, ou de vous faire relire. Si vous effectuez vous-même cette opération, souvent contraignante, laissez passer un mois avant de procéder à votre relecture : vous aurez ainsi disposé du temps nécessaire pour prendre de la distance avec votre texte, et vous en remarquerez beaucoup mieux les imperfections. 

Vous pouvez accompagner votre ouvrage d'illustrations (en particulier dans le albums destinés aux enfants) : celles-ci doivent être en jpeg et comporter une résolution maximale de 300 dpi. 

Comment se déroule le processus de sélection de nos ouvrages ?

Nous recevons jusqu'à 3000 propositions par an, pour la publication annuelle d'une quinzaine à une trentaine d'ouvrages (ce volume devrait être porté à une centaine d'ouvrages publiés au cours des deux années à venir). Comme nous ne sommes qu'une petite maison d'édition, le processus de sélection est donc long (entre un mois et plus d'un an), car les membres de notre comité de lecture doivent lire de nombreux livres. 
Les ouvrages leur sont confiés après une première prélecture effectuée au sein de notre équipe. Cette étape, qui prend également un certain temps, permet d'éliminer les propositions d'ouvrages trop mal écrits, truffés de fautes, ou ceux dont nous savons qu'ils seront invendables. 

Dans la mesure du possible, nous essayons de préciser aux auteurs les raisons pour lesquelles un ouvrage n'a pas été accepté. Cela n'est pas systématique : cela dépend en particulier des notes qui nous sont transmises par les membres du comité de lecture. Mais attention : nous nous faisons un devoir de faire preuve de franchise envers les auteurs... ce qui peut ne pas plaire à tout le monde ! 

Pour avoir davantage de chances d'être publié, il convient de prendre en compte les critères qui nous servent à sélectionner les ouvrages que nous éditons. Bien sûr, le talent de l'auteur, son style d'écriture, constituent des atouts certains. Mais d'autres critères entrent en ligne de compte. Sur un marché très concurrentiel, la nature de l'ouvrage est aussi un élément qui doit être pris en considération : les libraires sont par exemple submergés de romans, à tel point que beaucoup de ces livres sont noyés dans la masse, et que certains très bons ouvrages ne percent malheureusement jamais. Le contenu des romans doit donc si possible être original, et sa thématique sortir de l'ordinaire. Il en va de même pour le ouvrages destinés aux enfants. A contrario, la sélection sera peut-être moins sévère pour un ouvrage d'Histoire ou un manuel pratique, dont le public sera plus ciblé. 
Il est donc nécessaire de ne jamais perdre de vue l'une des contraintes de l'éditeur : un ouvrage publié devra être vendu, donc vendable. Les maisons d'édition hésitent de plus en plus à publier de nouveaux auteurs (ce qui n'est pas notre cas, c'est au contraire notre objectif : donner leur chance à de nouveaux talents). Dans le contexte actuel, plus de la moitié des livres qui paraissent font finalement perdre de l'argent aux entreprises. Cette part de risque doit être prise en compte. C'est pourquoi, en ce qui nous concerne, les premiers tirages sont souvent limités, et augmentés dans un second temps (le tirage moyen d'un ouvrage en France s'établit autour d'une centaine d'exemplaires en moyenne). Le fait qu'un auteur puisse s'investir dans la promotion de son livre, ou disposer d'un réseau, peut donc éventuellement constituer un atout accessoire, mais supplémentaire. 

Mais nous fonctionnons aussi "au coup de coeur" : certains ouvrages semblent sortir du lot sans que l'on puisse réellement s'en expliquer la raison. C'est ce qui fait le sel et l'intérêt de notre métier.
Quoiqu'il en soit, nous nous faisons fort de ne publier que des ouvrages de qualité, et de donner leur chance aux nouveaux talents. Donc... à vos plumes ! 

© 2010-2017 Les Editions du Menhir